17 femmes au départ du Dakar 2019, 7 à l'arrivée, quelles sont ces championnes ?

Cristina Gutierrez/Pablo Huete - Auto - Mitsubishi - Sodicar Racing

Cristina Gutierrez vient de terminer son 3ème Dakar de suite. Elle termine avec son meilleur résultat (44ème en 2017 et 44 ème en 2018), la 26ème place. C'est une magnifique performance pour cette jeune pilote dans un Dakar extrêmement difficile.
 
Que nous dit Cristina Gutierrez de sa performance :
"Nous sommes très heureux. Les sensations sont incroyables. Je me suis sentis très vite à l'aise avec la voiture et tout s'est très bien passé. Pour moi, il est difficile de dire quel Dakar a été le plus difficile, mais je sais que nous avons beaucoup souffert à certains moments. La voiture a été parfaite, performante et fiable. Pablo Huete, son copilote qui en était son premier Dakar, s’est révélé, un excellent navigateur et un bon mécanicien. Il a été impeccable, impressionnant dès le premier jour. Je lui en suis très reconnaissant. Il a un grand avenir. " 

Cristina Gutiérrez a passé 55 heures, 56 minutes et 14 secondes sur 10 jours pour parcourir les 3096 kilomètres de ce Dakar 100% péruvien. En plus de sa 26e position au classement général et septième dans la catégorie T1.2 (4x4 modifié diesel) et la première femme du classement auto. 

Camelia Liporati/Rosa Romero Font - Auto/SSV - Yamaha 1000 R - C.A.T Racing

Camélia Liporati vient de terminer son 11ème Dakar ! La spécialiste du quad est passée au SSV depuis l'année passée. Elle n'a connu qu'un abandon en 11 participations ! Amoureuse des dunes, cette année elle a été servie. Engagée dans la catégorie auto avec son SSV, Camélia termine son rallye à une très belle 38ème place. Place acquise grâce à une course régulière et peu de soucis mécaniques. La navigation a été gérée de main de maître par Rosa Romero Font.

Rosa Romero Font, madame Roma dans la vie, a délaissé sa moto cette année pour faire équipe avec Camélia. Rosa est une spécialiste du Dakar avec 7 participations en moto. 

Venant du quad et de la moto, la navigation était leur point fort. Elles ont opté pour une course régulière ce qui leur a permis de réaliser ce beau résultat. Malgré des personnalités très différentes, leur association a bien fonctionné.

Le Yamaha 1000 R est vraiment une belle machine. Le constructeur devrait pousser un peu plus loin la préparation de leur SSV afin de se battre régulièrement contre les CanAm et Polaris.

Andrea Lafarja Bittar/Eugenio Arrieta - Auto - Toyota - DK420

Andrea Lafarja Bittar en était à son 1er Dakar en tant que pilote. Sa seule expérience fut une participation au Dakar 2016 comme copilote. Elle a réalise son objectif en devenant la première femme paraguayenne à l'arrivée de l'épreuve reine. Malgré son manque d'expérience, elle réalise un exploit avec cette 51ème place. Son préparateur, Milcíades Fretes, lui a conçu une voiture fiable.

Andrea a été bien secondée par son navigateur Eugenio Arrieta qui avait 4 participations au Dakar a son actif. 

Anett Fischer/Andrea Mayer - SXS - CanAm - South Racing

C'est une première dans l'histoire du Dakar, une équipe 100% allemande, féminine, à participer et terminer cette dure épreuve. Annett Fischer et Andrea Mayer Peterhansel ont terminé le rallye à la 20ème place du classement SXS (SSV).

Annett Fischer est connue pour être la physiothérapeute du team X-Raid. Mais Annett n'est pas seulement une physiothérapeute. Au cours des dix dernières années, elle a acquis beaucoup d’expérience en moto. Elle a fini le Merzouga Rally sur le podium en 2018 ! Anett nous parle de sa participation :

"C'est vraiment la plus grande aventure de ma vie ! C'est comme faire partie de l'équipe olympique." 

Avec Andrea Mayer Peterhansel, Annett a eu une copilote expérimentée. Si Andrea est connue pour être madame Peterhansel, elle a été pilote d'usine de BMW, KTM et Mitsubishi, a remporté quatre fois la catégorie féminine des motos et s'est hissée à une spectaculaire 5ème place du classement général du Dakar 2004.

«J'ai été super excitée par ce défi en tant que copilote et de transmettre mes expériences à Anett." 

On espère revoir Anett et Andréa qui forme un super duo !

Laïa Sanz - Moto - KTM Factory Racing

Laia Sanz est la seule pilote moto du Dakar à avoir terminé neuf éditions consécutives avec une 9ème place en 2015.

En 2019 , Laïa est parti de la 31ème position du général dans la première étape pour termine le rallye 11ème. Voici son incroyable progression dans les 10 étapes : 31-26-20-20-20-16-16-15-12-11. Laïa a une force morale hors du commun. Quelques mois avant le départ elle fut atteint d'une mononucléose, puis d'une fièvre Q (une bactérie qui provoque une forte fièvre, de graves maux de tête, de la fatigue, des frissons et une toux). C'est donc sans préparation physique quelle est arrivée au Pérou.

Laïa nous parle d'elle : "Certains pilotes vont décoller dès le début, mais cela ne rapporte pas de dividendes à long terme. Je suis consciente de mes limites et si, à un moment de la course, je suis lente, je ne me laisse pas affecter, car quand je vois une opportunité claire, j'accélère. Vous devez avoir un équilibre mental, connaître votre moto, savoir naviguer et trouver un équilibre entre tous ces éléments. Si je me sers de ma tête, afin de surmonter les difficultés".

Laïa en plus d'être une des meilleures pilotes moto au monde, hommes et femmes confondus, est une personne sympathique et attachante.

Anastasiya Nifontova - Moto - Yamaha 

Anastasiya Nifontova est une pilote expérimentée, tant en auto avec Toyota qu'elle représente en Russie qu'en moto, sa passion. Cette pilote de 40 ans et mère de 2 enfants a participé à son second Dakar dans une catégorie extrême,  la Original Motul. C'est la catégorie des "malles", les pilotes motos sans assistance, il font tout eux même, surtout la mécanique. Anastasiya c'est bien préparée. Que ce soit physiquement, mentalement et techniquement à ce Dakar péruvien.

Son abnégation lors de cette course face à des dunes incroyables qui demande beaucoup physiquement l'a mené à une honorable 62ème place. C'est la première femme russe à réaliser cette exploit.

Nous reverrons certainement cette pilote russe sur l'épreuve reine.

Gabriela Novotna - Moto - Indigo Racing

Pour Gabriela Novotna l’histoire commence en 2009, avec une Ducati Monster 696. Quelques années plus tard, elle a découvert sa véritable passion après avoir goûté pour la première fois à l’enduro. Après avoir acquis de l'expérience en Roumanie, en Albanie et au Maroc, elle s'est finalement tournée vers le Dakar. En 2018, elle est devenue la première femme tchèque à prendre part au rallye moto. 

«J'ai toujours voulu avoir une moto. J'ai commencé avec une moto de route, mais j'ai ensuite eu la chance de rouler en tout-terrain. En un mois, j'ai vendu la Ducati et acheté une moto d'enduro. Je me suis dit c'est ce que je veux faire dans la vie ! J'ai donc acheté un autre moto d'enduro, trouver un entraîneur personnel et commencer à faire du motocross, m'entraînant systématiquement cinq ou six fois par semaine.  Pour moi, il est très important de ne pas se focaliser sur la position. Après un abondon l'année passée avec une clavicule cassée il était important de terminer mon second Dakar.

Mission réussie avec cette 70ème place. 

© 2019 by Open WorldWide - Tous droits réservés/todos los derechos reservados

Tout sur le Rallye raid
Photo Mag Merzouga.jpg