Lichtenburg 400,saccs,2019
alonso,lichtenburg,400,2019,rallye raid passion

Fernando Alonso a pris part à son premier rallye-raid en Afrique du Sud, et n'a pas été épargné par les mésaventures !

Fernando Alonso vient de disputer son tout premier rallye-raid avec un comme copilote le multiple vainqueur du Dakar, Marc Coma., et ce baptême du feu s'est avéré plutôt mouvementé. Aux côtés de son navigateur Marc Coma, l'Espagnol a finalement pris la 16e place finale sur le , qui constituait une étape supplémentaire dans sa préparation avant une participation probable au prochain Dakar. 

Lors du Prologue du Lichtenburg 400 (55 km), Fernando Alonso a terminé à seulement 32 secondes du meilleur temps. Mais lors de la première spéciale du samedi, Fernando en pleine attaque est parti en tonneau, provoquant une grosse perte de temps puisqu'il a finalement fallu retirer le pare-brise endommagé. Dans la deuxième spéciale, Fernando Alonso et Marc Coma ont percuté un oiseau détruisant le pare-brise. Les deux hommes ont dû le maintenir jusqu'à l'arrivée. 

Alonso et son expérimenté copilote – cinq fois vainqueur du Dakar à moto – ont toutefois engrangé une précieuse expérience sur cette épreuve, où l'objectif de résultat passait largement au second plan. 

"Nous avons prouvé ce week-end que Fernando avait la vitesse et Marc la capacité pour copiloter à bord du Hilux", estime Glyn Hall, team principal de l'équipe Toyota Gazoo Racing South Africa. "Malgré des hauts et des bas, ce week-end était une expérience inestimable pour l'équipe. Lors du Prologue, nous avons vu que Fernando pouvait suivre les meilleurs. En courant à ce niveau, avec une telle courbe d'apprentissage, nous nous attendions à des revers en chemin. C'est exactement le type d'expérience dont ils ont besoin, donc ce n'est pas une surprise que ça arrive en course. La détermination affichée par Fernando et Marc n'est rien de moins qu'impressionnante."

L'épreuve a été remportée par Giniel de Villiers, lui aussi aligné par Toyota. Pour Alonso, la préparation va s'enchaîner très rapidement, avec une participation dès la semaine prochaine au Rallye du Maroc (du 3 au 9 octobre), régulièrement considéré comme la répétition générale avant le Dakar. 

"Malheureusement, la journée a un peu tourné au cauchemar pour nous", confiait le double Champion du monde de Formule 1 samedi soir. "Dans la matinée, nous avons fait un tonneau et cassé le pare-brise, ce qui a compromis notre visibilité, donc nous avons dû le retirer. Nous avons terminé la boucle avec des lunettes de protection, dans la poussière derrière toutes les voitures. Pour la deuxième boucle, les organisateurs nous ont autorisés à partir devant, afin d'avoir une vue dégagée. Après quelques kilomètres, nous avons heurté un oiseau et le pare-brise s'est à nouveau cassé. Il reste encore près de 200 km, avec une main sur le pare-brise et l'autre sur le volant. Ce n'était pas la meilleure des journées, mais nous avons pu boucler des kilomètres à bord du Hilux et c'est bien d'expérimenter ce genre de choses avant de se lancer dans des courses plus importantes."

Fernando a laissé son costume de pilote asphalte pour celui de pilote de rallye raid. Il a fait montre d'une belle humilité et d'une grande gentillesse auprès de son équipe et du public, loin de son image en F1 . Son attitude au volant laisse penser qu'il prend énormément de plaisir à piloter sa Toyota au côté de Marc Coma.

La Century CR6 et la Toyota de Fernando Alonso à l'attaque

Fernando Alonso, top attaque, top tonneaux...

Nasser donne un cours de dune à Fernando

century,cr6,alonso,dakar

La course du team Century Racing :

Mission accomplie pour l’équipe ce week-end, Mark et Rodney ont franchi la ligne d’arrivée en 13éme position du classement général et à la 1ère place en 2 roues motrices. Ils ne sont pas sortis de la voiture une fois, la CR6 fonctionnant sans problème pendant toute la course. Il était important pour Mark de retrouver son rythme et sa confiance après un an d'absence sur les pistes. Il augmenta lentement le rythme et a été 4 minuntes plus rapide sur la deuxième boucle (et une vitesse maximale de 205 km / h). L' évolution de la CR6 continue avec un gros travail sur les suspensions. 

Prochaine course, le Rallye du Maroc avec Mathieu Serradori.

© 2019 by Open WorldWide - Tous droits réservés/todos los derechos reservados

Tout sur le Rallye raid
Photo Mag Merzouga.jpg