Fernando Alonso en action au volant de la Toyota du Dakar

Interview de Fernando Alonso lors des essais en Afrique du Sud

Fernando Alonso au Dakar ? Cela prend forme...

Cette rumeur est née lors d'un interview organisé par un ami espagnol (pilote du Dakar et animateur TV). Ce n'était qu'une blague entre eux !


Depuis les choses ont avancé puisque il vient de faire un essai avec son employeur, Toyota, sur l'un des proto Overdrive Racing en Afrique du Sud.

 

Aujourd'hui Fernando Alonso courre après la triple couronne, Champion du Monde de Formule 1 (avec le mythique Grand Prix de Monaco), Les 24 Heures du Mans et les 500 Miles d'Indianapolis. Il a remporté les 2 premiers et va participer prochainement à la légendaire épreuve américaine. Fernando réfléchi aux prochains défis et le Dakar en ferait parti.

Ce sont sur 3 jours d’essais sur sa traditionnelle base d’essais de Toyota (désert de Kalahari) en Afrique du Sud que cela c'est déroulé avec un Giniel de Villiers reconverti en moniteur instructeur ! Avant de partir pour ces essais il aété conseillé par son ami Carlos Sainz.

Que pense Fernando Alonso de ce premier contact ?

"C’est amusant, différent, sans doute, mais très intéressant, la voiture accepte beaucoup de maltraitance, plus que ce à quoi je suis habitué, mais c'était vraiment fun. Cette position de conduite est la plus haute que je connaisse dans une voiture de course. C’est une très bonne expérience et je suis très reconnaissant à Toyota. C’est comme une autoroute pour eux, mais c’est assez difficile pour moi, avec plusieurs sauts ici et là-bas, avec beaucoup de rochers,les petites dunes en arrière-plan, certaines sont aveugles lorsque vous montez et vous devez comprendre à quelle vitesse passée. Ce sont une foule de nouvelles choses. Ça s’est bien passé, on a augmenté la vitesse tout après tour et on a gagné en confiance, tout est très différent, les bosses sont encore difficiles à lire, bonne adhérence, équilibre, puissance et freinage, tout est incroyable, cela reste les premiers tours de roue avec la voiture, mais je me sens à l'aise, plus que je ne le pensais probablement, malgré la chaleur qui règne à l'intérieur. Cette discipline est l’une des plus complexes. Vous vous battez contre des choses qui sont hors de votre contrôle, vous n'êtes pas dans une zone fermée comme les circuits, vous êtes dans un espace ouvert, tout peut arriver, vous devez vous adapter, être concentré lors de longues spéciales qui sont très longues, le Dakar est la course la plus difficile du monde. "

Qu'en pense les spécialistes du rallye Raid ?

Jean Marc Fortin le boss d'Overdrive Racing :
"La voiture lui plaît. Le rallye raid n’est pas un exercice facile, il réclame un temps d’adaptation,mais les premières sensations sont bonnes. Il n’est pas là juste pour le fun, il a un réel objectif sportif. Reste maintenant à définir un réel programme.   On a encore le temps pour lui trouver un copilote !

Cet interview de Jean Marc Fortin indique t'il un programme et un engagement au Dakar ? Cela y ressemble beaucoup.


Glyn Hall le responsable technique de Toyota Gazoo Racing :

"Fernando s’est très vite adapté, mais c’est ce à quoi nous nous attendions, il adopte la bonne approche, augmentant peu à peu la vitesse, s’habituant au pilotage. Fernando lui-même a décidé de commencer par les dunes, ce qui est vraiment spécial, mais il reste encore beaucoup à faire et cette discipline est très compliquée et vous devez gravir les étapes step by step."

 

Matthieu Baumel le copilote de Nasser Al Attiyah :
C’est forcément une très bonne chose, ce serait un adversaire de plus, bien sûr, mais un pilote de ce calibre ferait beaucoup pour la reconnaissance et la médiatisation de la discipline. C’est la même chose qu’avec Loeb, ça tire tout le monde vers le haut.»

Ronan Chabot pilote du Dakar Toyota Overdrive Racing :

"Fernando Alonso n'a pas peur de sortir de son confort. Il est a une étape de sa carrière. On ne peut que respecter son choix. Après, le rallye raid, c’est un engagement sur du long terme, ça réclame du temps pour y arriver. Mais tant mieux pour le Dakar s’il tombe amoureux du désert !"

Ce serait extraordinaire que l'un des plus grands pilotes au monde rejoigne le Rallye Raid et le Dakar.

© 2019 by Open WorldWide - Tous droits réservés/todos los derechos reservados

Tout sur le Rallye raid
Photo Mag Merzouga.jpg